J21 : l'aventure n'est pas finie

  • Posté par : 19 aoû 2016 - 23:53
  • Par : Olivier

Pour commencer, je dois Mea Culpater.

Je ne vous ai pas écrit sur mon blog pendant une longue période.

D'abord, parce que j'avais besoin de me recentrer sur moi-même, sur mon projet, sur mes rencontres, sur mes périodes de pédalage comme sur mes périodes de repos.

Ensuite, parfois, parce que l'accès à Internet était difficile.

Je me rattrape comme je peux ce soir, je ne vous promets pas un récit complet de toutes mes escapades, mais au moins un résumé !

 

Les derniers jours avant Nantes

J'ai pu passer deux nuits dans une sorte de yourte maison, chez Laura et son compagnon Will. Laura et Will se lancent en ce moment dans une aventure de brasserie de bière. Ils ont des toilettes sèches, et gèrent un café associatif au centre-village de Lerné, près de Chinon. Vous voyez le genre de personnes ? Accueillants et travailleurs à la fois, ils m'ont laissé assister et répondu à nombreuses de mes questions lors d'une session de brassage. Et surtout, goûter de la bière qu'ils ont faite, et elle est bien bonne !

Ensuite, Angers, au terme de près de 85km d'étape, je suis tombé dans le traquenard impitoyable tendu par le stagiaire des pistes cyclables de la région angevine. Un chemin horrible, débroussaillé à la va-vite, avec encore beaucoup de pousses de bambous ou autres au sol. Résultat : pas mal de jurons, pas mal de soubresauts, pas mal d'hésitations sur la marche à suivre, et surtout, une crevaison.

Cette fois, ce sont des Italiens qui se sont arrêtés pour m'aider à réparer la roue : c'était ma première rustine personnelle, et miracle, elle tient toujours ! C'est beau.

A Angers, incroyablement bien accueilli par Chloé, que j'ai rencontrée au Freydefond Festival 2016. (Réservez déjà vos dates pour l'année prochaine, ce festival est vraiment génial). Au programme : bar extérieur le long de l'eau, plancha, guitare, étoiles filantes, et plein d'étoiles dans mes yeux. Merci encore !

Puis deux derniers jours de pédalage le long de la Loire, arrêt à Ancenis chez une certaine Fanny M., homonyme parfait d'une cousine à moi (hasard, coïncidence, ou coup du destin ?), puis enfin, au terme de 40 kilomètres où les jambes chauffaient à chaque tour de pédale, Nantes.

 

Nantes, milieu ou fin du voyage ?

Qu'il est bon d'arriver chez sa môman. Qu'il est bon de re-goûter à chacun de ses petits plats, après tant de jours sportifs. Les petites balades, les expositions, les discussions, les apéros sur la terrasse, tout ce qu'il faut quand on rentre en famille.

620km en neuf jours. Qui l'aurait cru ? Pas forcément moi. Si on m'avait dit il y a 5 mois que j'allais me lancer dans cette galè.. aventure. Bon d'accord, Jack m'aide bien avec son moteur intégré, mais mon corps douloureux me rappelle que ce n'est pas en scooter. Et ça, c'est chouette, j'avais la satisfaction de pouvoir dire « je suis allé voir ma mère à vélo ». J'avais l'impression d'avoir réalisé ce que je n'aurais jamais pensé pouvoir faire, et ça m'a beaucoup apporté.

 

Mais…

Mais était-ce fini ?

J'avais émis plusieurs fois l'idée de pousser l'idée jusqu'à aller rencontrer ma deuxième génération supérieure, mes grands-parents, qui habitent près de Dax, dans les Landes. Et comme je n'avais pas été clair sur mes objectifs finaux, je n'était pas entièrement satisfait d'être « juste » arrivé à Nantes. Mais je ne savais pas si j'avais le courage d'aller plus loin. Pour le week-end du 15 août, les couchsurfings étaient rares, je ne trouvais pas beaucoup d'endroits où me loger. Les jambes suivaient moyennement, le courage également.

Mais ce n'est pas le moment de faire marche arrière. Les petits plats précédemment cités me font du bien, et les encouragements répétés de quelques amis me donnent la gnaque nécessaire pour y aller.

Lundi 15 août, je repartirais en direction du sud. On dépassera les 1000km ensemble avec Jack, ça oui.

 

Les campings et le cagnard

Faire du vélo sous 35°, c'est pas agréable.

La piscine du camping de Sainte-Cécile, c'est agréable.

Faire du vélo à nouveau sous plus de 30°, c'est pas agréable.

Se faire refouler de la piscine de Marans parce que mon short de bain n'est pas beau, c'est pas agréable.

Savoir qu'on n'aura pas de camping le lendemain, c'est agréable.

 

(Au passage, le camping de Sainte-Cécile à 2 étoiles est largement plus sympa que le camping de Marans à 3 étoiles. Faut le savoir.)

 

Rochefort

J'ai connu Alexandra sur Internet, c'était y'a… je sais pas. Dix ans ? Sûrement quelque chose de ce genre. A l'époque du MSN, des Wizz. Tout ça. Mais jamais on n'avait eu l'occasion de se croiser « en vrai ». Elle habitait Pau, loin, très loin de moi.

Hasard de calendrier, elle vient de déménager avec son ami Paul à Rochefort. Hasard de calendrier bis, ils viennent de rentrer de Pau. Ils vont m'accueillir ce mercredi soir.

 

Alexandra, c'est un peu la preuve que des atomes crochus via les ondes peuvent se transformer en atomes crochus réels.

Je devais rester une nuit ; j'ai finalement profité de leur accueil ultra-chaleureux, accompagnés de leur ami Kevin, pour rester une journée de plus. On a visité la Rochelle, mangé chez Walter (sacré gars), fait des photos, joué à Smash Bros, mangé des glaces, rigolé. Que de bons souvenirs emmagasinés en si peu de temps…

 

Saujon

Ma grand-tante Louisette habite Saujon. Elle a malheureusement perdu son mari récemment, Claude, après plus de 65 ans de mariage. Mais fort heureusement, sa fille Brigitte et son petit-fils Guillermo sont auprès d'elle et habitent pendant quelques temps en France.

Brigitte vit pas mal de temps dans l'année à Arequipa, au Pérou. C'est déjà elle qui nous avait accueilli lors d'un voyage là-bas, il y a cinq ans déjà…

Je profite de chez eux pour me reposer une dernière fois avant de longues étapes dans la Gironde et les Landes ; je n'aurai plus de logis dans la famille ou chez des amis avant mon arrivée finale près de Dax.

Il est d'ailleurs un peu tard, je vais m'arrêter là et profiter des prochaines heures de sommeil. La suite au prochain épisode ?

 

Photos

Les 5 premières à Angers avec Chloé, son cousin Paul et toute la bande
Les 4 suivantes dans une exposition à Nantes
Les 2 suivantes du haut de la tour de Bretagne, à Nantes
Les 6 dernières à la Rochelle, avec dans l'ordre d'apparition, Kevin, Alexandra, Paul et moi-même ! Smile 

 

Commentaires

Hello Olivier,

Petite pensée pour toi et bon courage pour la suite ce qui t'attend va encore te surprendre !!

Allez Olivier !!! I-m so happy

La bise,

Tonio