Jour 2 : de Versailles à Longnes (enfin en fait, Dammartin)

  • Posté par : 29 juin 2016 - 22:20
  • Par : Olivier

Hier, j'ai oublié de vous parler d'un truc, je rattrape un peu : je dormais chez Bérengère et Eric, des amis (ce qui entre nous simplifie grandement la recherche de logement).
Je fais un tout petit peu de pub pour Beweetch, un site que développe Eric. Beweetch est un site de rencontres par affinités : il faut remplir un test d'affinités avec plein de questions, ensuite un algorithme ultra-complexe développé par la NASA (ou presque) permet de savoir qui pourrait vous plaire dans votre région. Ensuite, avec des RDV physiques bien ciblés, hop, vous pouvez pécho. Les applis sortent en septembre ou octobre, il serait tort de s'en priver quand même, non ?

62km.

Je vous avoue que je n'y crois pas moi-même. C'est clairement la première fois que je fais cette distance en vélo. Ca m'a pris environ 4h, pour une vitesse moyenne de 15km/h.

Je suis un peu fâché, parce que Runtastic Road Bike, pour lequel j'ai donc dépensé 5€ et qui est une référence dans le domaine, bugue complètement concernant les distances. Mais je vous envoie quand même une capture d'écran de mon parcours.
J'ai fait quelques rencontres drôles, d'autres un peu moins.

jour2.jpg

Un homme en slip.

Après 2h de vélo, mon téléphone commençait déjà à crier que bon, il allait bientôt s'éteindre. Ouais, la batterie... Faudrait trouver un moyen de ne laisser activé QUE le GPS sur le téléphone. Pour arrêter de recevoir des appels d'agences suisses qui ont des super missions à me proposer (et souvent en inadéquation avec mes compétences).
Bref, j'ai décidé que ce moment était le bon pour sortir et essayer mon super panneau solaire offert par mon frangin Seb. Bon point : il marche, et plutôt bien. Il augmente même la batterie du téléphone en mode GPS. Mauvais point : je n'avais pas du tout prévu l'ensemble pour attacher correctement le panneau solaire. Du coup, à la première descente, patatras, il a pris le vent et s'envolait n'importe comment. J'ai pris la décision de m'arrêter demander de la ficelle dans la première maison ouverte que je croisais. J'ai vu une jolie maison, le chien dormait sur la terrasse, la véranda ouverte. Je suis allé frapper, une fois, puis une deuxième plus fort... Un monsieur en slip est venu m'ouvrir et me faire une très sale gueule. Il m'a filé du scotch, et à mon "Désolé de vous avoir réveillé", sa réponse fut "Grmbl". 

 (C'est un remake du monsieur à la pelle)

Sa femme est arrivée juste après, je lui ai signalé avoir peut-être potentiellement énervé son homme, elle m'a répondu : "Vous inquiétez pas, il est toujours de mauvaise humeur". Ca ne s'invente pas.

Bon, d'autres personnes m'ont davantage aidé avec ma ficelle, donc ça va.

Où vais-je dormir, bon sang ?

Arrivé à Longnes, l'étape que j'avais choisie, que je sentais, j'avais un super bon feeling. Bon j'avoue que ma seule et unique piste viable, c'était de passer à la mairie et de faire un super regard.

Ca a presque marché : monsieur le maire adjoint m'a proposé un superbe emplacement pour mettre ma tente. "Par contre, sans prise et sans point d'eau hein. Mais si des gens viennent vous demander, dites que vous avez mon autorisation". Ouf, disons que j'ai un plan B. (Mon plan A restant quand même de trouver un sauveur).
Alors, ce dont je me rends compte maintenant : les gens n'habitent JAMAIS dans le coin. Et puis ils sont tous désolés et te souhaitent tous bon courage, et s'en vont sans se retourner. "Essayez au café, ils sont asiatiques et très gentils" ; au café : "ah non, je sais pas". "Moi j'ai une chambre d'hôtes, 60€, petit déjeuner offert". Fuck it.

J'ai tenté de m'inscrire à CouchSurfing, WarmShowers, ... sans succès malheureusement. Personne ne m'a répondu dans le coin.

J'étais à deux doigts d'abandonner. Je voyais le malheur dans les yeux des gens, le malheur de ne pas pouvoir offrir l'hospitalité, pour des raisons diverses, dont juste le manque d'envie.

Puis, la voiture rouge. La mère de famille déposant sa fille, et repartant.

"Bonjour madame, je fais un voyage à travers la France en vélo, et je cherche un logement pour ce soir...
- Ce soir ?... écoutez, pourquoi pas
- C'est vrai ?
- Ben, oui, pourquoi pas.
- C'est vrai ?
- BON TU VAS TE LA FERMER J'AI DIT OUI BORDEL"
(cette dernière phrase est une pure fiction, mais c'est ce que j'aurais pu répondre si j'avais eu un mec aussi insistant dans le doute en face de moi. Ca m'a rappelé le jour où j'ai demandé 4 fois à l'inspecteur si c'était vrai que j'avais mon permis).

Madame, c'est Sandrine. Elle, son mari Eric, ses enfants Antonin, Manon et Jojonathan (qui n'est pas au courant puisqu'il est en vacances, mais qui me prête son lit) ont été super accueillants, admirables. "Avec le contexte, on peut comprendre que les gens soient réticents... moi-même j'ai hésité". Oui, vous avez hésité mais vous m'avez dit oui, et c'est bien là toute la différence. Pour ma première nuit "livré à moi-même", je n'aurais pas pu tomber mieux, merci, merci, mille fois merci.

Pensées de la journée

- Pourquoi diantre l'homme n'a jamais pensé à creuser les collines pour ne faire que des routes plates ? (Ben ouais, il aurait pu y penser)

- Est-ce que quand c'est marqué "cacabinet" sur la porte des toilettes d'un bar, c'est une preuve que je suis arrivé à la campagne ?

- Est-ce que les gens de ce région ont déjà pensé au slogan "Toute route qui ne descend pas monte."

- Combien de gens sont désolés par jour ?

- "Ah non j'connais pas de gens susceptibles de vous héberger, et puis ça serait de la concurrence déloyale à mes chambres d'hôtes" : sur une échelle de 1 à 10, à quel point c'est pas très sympa comme phrase ?

- Que prendre en photo ? (Bon en fait j'ai pas pris de photo aujourd'hui, désolé...)

 

Allez, à demain ! Je sais pas où je vais. On verra !

Commentaires

Fan !

Coucou,

Tu m'as bien fait rire...Moi, je ne serais JAMAIS rentrée chez quelqu'un dont le chien dort ou pas sur la terrasse. 

J'aime beaucoup l'idée de creuser les collines pour faire que des routes plates. Est-ce que ça fait un programme électoral, ça ? Je vote pour, mais ça suffira pas.

Bisous, bonne route.

Content que le panneau solaire ne soit pas de la camelotte, j'ai eu raison de me fier au nom japonais Wink

Pourquoi diantre l'homme n'a jamais pensé à creuser les collines pour ne faire que des routes plates ? (Ben ouais, il aurait pu y penser)

Elles sont déjà occupées par les hobbits et ça coûterait trop cher à l'état de les exproprier.

Est-ce que quand c'est marqué "cacabinet" sur la porte des toilettes d'un bar, c'est une preuve que je suis arrivé à la campagne ?

Je pense qu'on peut trouver ça dans n'importe quel pmu qui se respecte Blum 3

Et puis Mantes la Jolie, c'est encore un peu la région parisienne...

"Ah non j'connais pas de gens susceptibles de vous héberger, et puis ça serait de la concurrence déloyale à mes chambres d'hôtes" : sur une échelle de 1 à 10, à quel point c'est pas très sympa comme phrase ?

Je sais pas mais ça vaut bien un 9 sur l'échelle de Picsou

Combien de gens sont désolés par jour ?

Désolé, je dois y aller, bon courage et profites bien de ta ballade !